Actu

L'Actu en vidéos


International

Lifestyle

Société

Crise migratoire

Santé

Trump himself


Donald Trump assistera mercredi et jeudi au sommet de l’Otan à Bruxelles après quoi il se rendra à Helsinki (Finlande) pour rencontrer Vladimir Poutine. AFP/JIM WATSON.
Avant le sommet de l’Alliance atlantique, qui se tient à partir de mercredi à Bruxelles, le président américain fulmine contre les Européens.

L’an passé déjà pour son premier sommet de l’Otan, Donald Trump avait interpellé ses partenaires sur leur participation financière. Ce lundi, à la veille de son départ pour Bruxelles où les membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord se retrouveront mercredi et jeudi, le président américain a de nouveau martelé sa demande.

Cette fois, les Européens craignent de surcroît qu’il ne cherche à les diviser, par de possibles concessions à la Russie juste avant sa première grande rencontre bilatérale avec son homologue russe Vladimir Poutine le 16 juillet à Helsinki (Finlande).

«Les Etats-Unis dépensent bien plus pour l’Otan que n’importe quel autre pays. Ce n’est pas juste, ni acceptable », a tweeté le président américain. « Bien que ces pays aient augmenté leurs contributions depuis que je suis devenu président, ils doivent faire davantage», a-t-il poursuivi. Le président américain a confirmé par ailleurs sa visite au Royaume-Uni en pleine crise le vendredi 13 juillet.


Le financement au centre des débats
Il y a deux semaines, le président américain avait adressé un courrier à neuf membres de l’Otan, dont l’Allemagne, le Canada et la Norvège pour les sommer de respecter leur engagement de porter leurs dépenses militaires à 2 % de leur PIB en 2024. Le partage des dépenses sera un des principaux thèmes du sommet, a confirmé le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, lui-même norvégien.

«L’Allemagne est à 1 % (de son PIB), les Etats-Unis sont à 4 %, et l’Otan bénéficie bien davantage à l’Europe qu’aux Etats-Unis. Selon certains, les Etats-Unis payent 90 % de l’Otan, alors que de nombreux pays sont loin des 2 % (de leur PIB) qu’ils se sont engagés » à payer, a encore dénoncé le président américain. Jens Stoltenberg a déclaré dimanche dans l’édition dominicale du Bild que l’Allemagne devait «en faire davantage».

Trump confond millions et milliards
Dans le même tweet lundi, Donald Trump a également évoqué les différends commerciaux qui l’opposent aux Européens. « En plus de cela, l’Union européenne a un excédent commercial de 151 millions de dollars avec les Etats-Unis, avec d’importantes barrières commerciales sur les produits américains. NON ! », a-t-il écrit, confondant les millions avec les milliards. Les Etats-Unis ont en effet accusé en 2017 un déficit commercial d’un peu plus de 151 milliards de dollars vis-à-vis de l’Union européenne.

Déçue de l'échec du G7, la France espère que le sommet de l'Otan cette semaine « montrera l'unité des alliés et que tous les partenaires fassent les efforts auxquels ils se sont engagés », ont indiqué des conseillers de la présidence française. « Notre crainte, c'est que cela ne soit pas atteint ». «Personne ne sait ce que va dire Trump. Même ses équipes ne le savent pas », s'inquiète une source diplomatique.

Un pas vers une Europe de la défense
Mais par ailleurs, la crainte d’une défaillance américaine en cas d'attaque contre un de leurs alliés, comme le stipule l'article 5 du traité de l'Otan, pousse des Européens à accélérer la cadence pour se rendre autonomes.

La France a enrôlé huit autres membres de l'UE, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni, dans un Groupe européen d'intervention capable de mener rapidement une opération militaire, une évacuation dans un pays en guerre ou d'apporter une assistance en cas de catastrophe.

« Ces efforts sont complémentaires à ceux menés au sein de l'Otan », assure Florence Parly, la ministre française des Armées. L'UE et l'Otan doivent signer mardi midi à Bruxelles une nouvelle déclaration commune sur leur coopération.

leParisien.fr

«
Suivant
Article plus récent
»
Précédent
Article plus ancien

Aucun commentaire:

Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous :

.

Autres radios relayées par Otr'Actu. Cliquer sur un logo pour éouter la radio correspondante.