Actu

L'Actu en vidéos


International

Lifestyle

Société

Crise migratoire

Santé

Trump himself


Poster une photo de vos enfants sur les réseaux sociaux à l’occasion de la rentrée, et à d’autres moments, n’est pas une bonne idée comme le confirment les experts.

Tout comme d’autres parents vous avez posté une photo de votre enfant, cartable sur le dos, le jour de la rentrée scolaire ? Mauvaise idée comme l’expliquent des experts en sécurité cités par Metro.UK. Selon eux, il est préférable de garder ce moment familial dans un cadre privé au lieu de le partager sur les réseaux sociaux.

Chaque année, les parents britanniques partagent environ 1.3 milliard d’images de leurs enfants sur les réseaux sociaux. De manière plus inquiétante, près d’un tiers d’entre elles sont partagées sur des pages accessibles à des inconnus. Ce qui représente une banque de données de 390 millions d’images.

« Tenir compte des conséquences »
Pourtant, selon la société de cybersécurité McAfee, bien que plus de la moitié d’entre nous craignent que des pédophiles accèdent à ces données, 53% des parents prévoient toujours de partager une image de leur enfant pour leur rentrée scolaire. « Avant que les ‘fiers’ parents ne partagent les photos du premier jour de leurs enfants sur les réseaux sociaux, ils devraient tenir compte des conséquences personnelles de ce qu’ils publient », met en garde Raj Samani, scientifique en chef et membre de McAfee. « Ce genre d’images peuvent être utilisées pour collecter des informations personnelles telles que l’école, le lieu, le nom complet de l’enfant ou même les dates de naissance, afin de réaliser un tableau récapitulatif de leur identité ».

Respect de l’enfant
En plus d’une question de sécurité, les parents doivent également penser au respect de la vie privée de leurs enfants. Selon une étude distincte réalisée par la société de recherche ComRes, plus d’un quart des 10-12 ans se sentent embarrassés, anxieux ou inquiets lorsque les parents publient des photos d’eux en ligne. « Les parents doivent également réfléchir aux risques émotionnels car ils construisent une identité numérique de leurs enfants en ligne, souvent sans leur consentement », rajoute M. Samani.

« Votre enfant se sentirait-il embarrassé par l’image que vous avez partagée ? Si vous avez des doutes, ne la mettez par sur les réseaux sociaux. Il y a eu de nombreux cas d’enfants ciblés par des intimidateurs en raison d’images partagées publiquement sans leur permission », poursuit M. Samani. « Je comprends parfaitement le désir de tenir informer la famille et les amis, mais dans notre paysage numérique actuel, vous ne pouvez jamais être trop prudent.

Les parents doivent réfléchir à deux fois à ce qu’ils partagent sur les réseaux sociaux, à leurs paramètres de confidentialité et à ceux qu’ils ont comme contact dans leurs réseaux sociaux, avant qu’il ne soit trop tard », conseille l’expert.

fr.metrotime.be

«
Suivant
Article plus récent
»
Précédent
Article plus ancien

Aucun commentaire:

Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous :

.

Autres radios relayées par Otr'Actu. Cliquer sur un logo pour éouter la radio correspondante.