Actu

L'Actu en vidéos

International

Lifestyle

Société

Crise migratoire

Santé

Trump himself

Lynché, honni et attaqué sur tous les fronts sur les médias sociaux, le dentiste féru de chasse et tueur de gros gibier, à l'instar du lion Cecil, tué d'un coup d'arbalète au Zimbabwe, se répand en excuses.

 «Je regrette profondément que cette activité, que j'aime et pratique de manière responsable et en toute légalité, ait abouti à la prise de ce lion», déclare le passionné de chasse, qui dit avoir été la victime d'une arnaque :  «Je pensais avoir embauché des guides professionnels avec tous les permis nécessaires. (...) Je comptais sur l'expertise de mes guides afin d'assurer une chasse légale.»  Et d'ajouter
qu'il  n'avait pas été contacté par les autorités, ni au Zimbabwe ni aux États-Unis, mais qu'il se tient à leur disposition pour les renseigner.

Le dentiste tueur du lion Cecil est connu pour ses talents de franc-tireur, révèle le New le New York Times, qui, déjà en 2009, soulignait que Walter Palmer avait appris à tirer «à l'âge de cinq ans» et était «capable de toucher une carte à jouer à plus de 90 mètres de distance».

La forte médiatisation de cette partie de chasse, qui aurait coûté au richissime dentiste la bagatelle de 50.000 euros, fait aujourd'hui de Walter Palmer une proie traquée et vilipendée, partout, des Etats-Unis au Zimbabwe. 

Pourtant, la chasse est une activité bien légale que cautionnent nos lois hélas! faites quelquefois - pour ne pas dire bien souvent - par et pour quelques têtes couronnées et leurs alliés nés avec une cuillère d'argent dans la bouche qui, aujourd'hui encore, exposent bien en vue leurs trophées macabres dans leurs salons et ranches ouverts aux touristes. 

Otr'Actu

«
Suivant
Article plus récent
»
Précédent
Article plus ancien

.

Autres radios relayées par Otr'Actu. Cliquer sur un logo pour éouter la radio correspondante.