Actu

L'Actu en vidéos

International

Lifestyle

Société

Crise migratoire

Santé

Trump himself

Le candidat républicain Donald Trump en campagne dans l'Iowa,
 le 12 novembre 2015 (Reuters)
Donald Trump confirme et détaille son projet d'expulser tous les migrants illégaux vivants aux Etats-Unis. Mardi dernier, lors du débat des candidats républicains, le sujet a provoqué une altercation entre le milliardaire et l'ancien gouverneur Jeb Bush. Et depuis, Donald Trump persiste : s'il accède à la Maison Blanche, il mettra rapidement en place un service chargé des expulsions.


 Au printemps dernier, Donald Trump qui venait de se déclarer candidat à la présidentielle faisait scandale en évoquant l'expulsion des 11 millions de sans-papiers qui vivent aux Etats-Unis. Mais les mois ont passé et le projet Trump n'est plus considéré comme une provocation sans lendemain car le milliardaire, contre toute attente, reste en tête des sondages.
Interrogé sur la chaîne NBC après le débat de mardi, celui qui sera peut-être le porte-drapeau du parti républicain en 2016 a précisé son plan d'action. « Nous allons créer une force chargée des déportations, a-t-il déclaré. Nous n'avons pas le choix ! Nous ne savons même pas combien ils sont : 8 millions ? 20 millions ? Nous n'avons aucune idée du nombre d'illégaux dans notre pays. L'immigration illégale nous coûte 200 milliards par an. »

Des expulsions qui coûteraient chers

Le sujet est polémique et à part Ted Cruz, candidat des Tea Party, aucun leader républicain n'approuve publiquement cette approche.

L'institut de recherche économique AAF a publié un rapport détaillé sur le plan d'action de Donald Trump. Les expulsions coûteraient entre 700 et 900 milliards de dollars aux Etats-Unis, réduiraient la population active de 6%, et plongeraient certains Etats du Sud comme le Texas et la Californie dans la récession.

rfi

«
Suivant
Article plus récent
»
Précédent
Article plus ancien

Aucun commentaire:

Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous :

.

Autres radios relayées par Otr'Actu. Cliquer sur un logo pour éouter la radio correspondante.