Actu

L'Actu en vidéos

International

Lifestyle

Société

Crise migratoire

Santé

Trump himself


Confirmation en appel des 500 euros d'amendes et condamnation de 3 à 4 mois de prison avec sursis pour 8 ex-salariés d'Air France pour violences et dégradations.

Les faits remontent à octobre 2015. Une foule de manifestants envahit le siège de la compagnie à l’aéroport de Roissy, pour protester contre un projet de restructuration menaçant près de 3000 emplois. Aveuglés par la colère, certains d’entre eux se jettent sur l'ancien DRH de l'époque, Xavier Broseta, et « arrachent » littérallement sa chemise.

Jugés en appel pour violences, 4 anciens salariés d'Air France ont écopé de peines de 3 à 4 mois de prison avec sursis dans l'affaire dite de la « chemine arrachée », annonce lAFP. La Cour d'appel de Paris confirme par ailleurs les 500 euros d'amendes précédemment infligés aux 8 prévenus, auxquels sont reprochés des actes de dégradations.

Otr'Actu

«
Suivant
Article plus récent
»
Précédent
Article plus ancien

Aucun commentaire:

Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous :

.

Autres radios relayées par Otr'Actu. Cliquer sur un logo pour éouter la radio correspondante.