AmGoog

Slider

Santé

International

couple

Bien-être

Vie pratique

Culture

» » » » Agressions sexuelles : Koffi Olomidé relaxé mais condamné pour séquestration


La star de la rumba congolaise, koffi Olomidé, peut s'estimer heureux. Il a en effet été relaxé ce lundi 13 décembre, « au bénéfice du doute »,  en appel des chefs d'accusation d'agressions sexuelles sur quatre de ses ex-danseuses. Il écope toutefois d'une peine de 18 mois d'emprisonnement avec sursis probatoire de trois ans, pour avoir séquestré ses danseuses pendant ses tournées en France.
Toute votre musique partout avec vous

Il devra ainsi verser des amendes entre 10000 et 30000 euros pour chacune des quatre plaignantes, lui et ses complices, en l'occurrence les deux gardes congolais, Mbila Kakese, 45 ans, et Ogima Tsasa Nduka, 49 ans, condamnés tous deux  à six mois d'emprisonnement avec un sursis probatoire de trois ans, pour complicité de séquestration.

Les quatre femmes congolaises avaient déposé plainte entre 2007 et 2013, accusant Koffi Olomidé de les avoir séquestrées dans un pavillon de la banlieue parisienne et d'avoir - régulièrement pour certaines - abusé sexuellement d'elles.

Un verdict  loin des attentes du parquet général, qui souhaitait que l'on revienne sur ce qu'il qualifie de  « naufrage » du premier jugement, au cours duquel Koffi Olomidé avait été condamné à deux ans de prison avec sursis pour « atteinte sexuelle » sur l'une des jeunes femmes, déclarée mineure au moment des faits, avant de prononcer la relaxe pure et simple du chanteur des poursuites concernant les trois autres. 

Le parquet général s'attendait à ce que l'on reconnaisse la culpabilité, dans cette affaire, de l'« homme puissant » qu'incarne la star franco-congolaise de 65 ans, qui « pourra désormais », selon son avocat Me Vevey, « tourner la page de cette affaire qui le poursuivait depuis des années ».   

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

«
Next
Article plus récent
»
Précédent
Article plus ancien

1 Comments:

  1. Heureux pour lui ! Mais quel dépit tout de même pour les danseuses même si elles toucheront les amendes.

    RépondreSupprimer

Important :Tout commentaire à caractère haineux, raciste, xénophobe ou tout simplement irrévérencieux sera supprimé et l'auteur éventuellement banni, en fonction de la gravité des propos tenus. Merci.