Amazon music

Slider

Santé

International

Insolite

High-Tech

Afrique

Culture

E-business ou e-commerce : quelle différence ?

L'e-business est l'abréviation tu terme anglais electronic business, et désigne l'activité qui consiste à se servir des nouvelles technologies de l'information et de la communication, notamment internet et ses nombreux outils et applications, dans le but de faire prospérer ses affaires par le commerce électronique.

Il faut dire que la limite est assez ténue entre e-commerce et e-business à telle enseigne qu'il n'est pas toujours facile de distinguer ces deux concepts. Car pour faire du e-commerce (vendre ou acheter sur internet), il faut absolument passer par le e-business qui s'occupe de la mise en place des moyens et process nécessaires pour rendre possible l'acte virtuel d'achat et de vente.

Nous pouvons donc en déduire que quiconque fait du e-commerce fait absolument du e-business, tandis que le contraire n'est pas toujours justifié, en raison notamment de l'importance des process (autrement dit, les moyens et techniques utilisés) qui n'impliquent pas forcément tous - ni directement d'ailleurs - l'acte d'achat ou de vente sur internet.

L'ebusiness est adopté par aussi bien des entreprises que des particuliers pour faciliter l'accès à leurs produits et services au travers d'outils et de plateformes divers (cms, tpe, banques électroniques) dans le but d'accroître leurs parts de marché au-delà des limites (locales ou nationales, pour la plupart) qui étaient les leurs avant l'avènement de cette avancée technologique. 

Ce commerce électronique est rendu possible par la démocratisation de plus en plus grandissante de l'internet à travers le monde entier, des campagnes occidentales jusqu'aux hameaux les plus reculés d'Afique et d'Asie. Par l'ordinateur ou les téléphones intelligents (smartphones), devenus désormais des outils quasiment à la portée de tous. 

C'est dire que le terme d'Herbert Marshall Mc Luhan de "village planétaire" n'a jamais été aussi vrai qu'en ces ces deux dernières décennies. Car aujourd'hui, un Parisien, un Berlinois ou un New-Yorkais peut s'offrir en un clic les produits ou les services d'un Malgache, d'un Indien ou d'un Brésilien, situé à des milliers de kilomètres de chez lui, et vice versa, dès lors qu'il possède un ordinateur ou un téléphone connecté avec - bien sûr - un moyen de paiement, en l'occurrence une carte bancaire ou tout autre compte de paiement électronique.

Un exploit, certes, il y a trois décennies, mais rendu possible aujourd'hui par une diffusion plus large des outils de l'e-business grâce notamment à l'entrée sur ce marché de plus de 25 milliards d'euros de chiffre d'affaires, de sites à l'instar de Facebook  drainant plus de 2,2 milliard d'utilisateurs actifs par mois à travers le monde, venus rejoindre sur ce créneau les géants américains (Amazon et ebay) et chinois (Alibaba).

L'e-commerce - à travers son corolaire l'e-business - devient ainsi une option indispensable pour tout entrepreneur professionnel ou particulier désireux de parvenir rapidement à une diffusion plus large de ses produits et services, pour une reconnaissance à l'échelle planétaire. 

AJD | S'informer Utile