EN VEDETTE

Santé

Insolite

Actu Utile

Technologie

Un monde fou

Culture


Voici comment regarder la télé sur votre smartphone

Vous voulez regarder votre émission préférée ou votre match en direct sur votre téléphone portable,
depuis le bureau, le café ou de tout autre endroit où vous vous trouvez ? C'est possible ! Voici comment.

Rester devant la télé vous fatigue, vous êtes dans les transports au moment de la diffusion de votre émission préférée, ou vous souhaitez tout simplement vous allonger dans votre chambre pour suivre votre dernier film du soir ? Voici une solution très simple et doublement efficace pour regarder la télé sur votre téléphone partout. Il suffit - bien sûr - d'avoir une assez bonne connexion.
1 - Télécharger cette  version de l'application loujtv ici, puis l'installer sur votre smartphone.
2 - Une fois l'application lancée, vous inscrire (facultatif) en remplissant les champs prénom et email (veiller à saisir un email valide si vous souhaitez participer aux jeux pour gagner des mois d'IPTV) ainsi que le champ téléphone (vous n'êtes pas obligé de donner votre vrai numéro de téléphone). Vous pouvez aussi sauter l'étape de l'inscription en cliquant sur SKIP : vous arriverez alors diectemnt sur l'interface des chaîne disponibles avec le menu dans le coin supérieur gauche.

3 - Cliquer sur View All pour déployer toutes les chaînes et choisir celle que vous voulez regarder.

Amusez-vous bien !

E-business ou e-commerce : quelle différence ?

L'e-business est l'abréviation tu terme anglais electronic business, et désigne l'activité qui consiste à se servir des nouvelles technologies de l'information et de la communication, notamment internet et ses nombreux outils et applications, dans le but de faire prospérer ses affaires par le commerce électronique.

Il faut dire que la limite est assez ténue entre e-commerce et e-business à telle enseigne qu'il n'est pas toujours facile de distinguer ces deux concepts. Car pour faire du e-commerce (vendre ou acheter sur internet), il faut absolument passer par le e-business qui s'occupe de la mise en place des moyens et process nécessaires pour rendre possible l'acte virtuel d'achat et de vente.

Nous pouvons donc en déduire que quiconque fait du e-commerce fait absolument du e-business, tandis que le contraire n'est pas toujours justifié, en raison notamment de l'importance des process (autrement dit, les moyens et techniques utilisés) qui n'impliquent pas forcément tous - ni directement d'ailleurs - l'acte d'achat ou de vente sur internet.

L'ebusiness est adopté par aussi bien des entreprises que des particuliers pour faciliter l'accès à leurs produits et services au travers d'outils et de plateformes divers (cms, tpe, banques électroniques) dans le but d'accroître leurs parts de marché au-delà des limites (locales ou nationales, pour la plupart) qui étaient les leurs avant l'avènement de cette avancée technologique. 

Ce commerce électronique est rendu possible par la démocratisation de plus en plus grandissante de l'internet à travers le monde entier, des campagnes occidentales jusqu'aux hameaux les plus reculés d'Afique et d'Asie. Par l'ordinateur ou les téléphones intelligents (smartphones), devenus désormais des outils quasiment à la portée de tous. 

C'est dire que le terme d'Herbert Marshall Mc Luhan de "village planétaire" n'a jamais été aussi vrai qu'en ces ces deux dernières décennies. Car aujourd'hui, un Parisien, un Berlinois ou un New-Yorkais peut s'offrir en un clic les produits ou les services d'un Malgache, d'un Indien ou d'un Brésilien, situé à des milliers de kilomètres de chez lui, et vice versa, dès lors qu'il possède un ordinateur ou un téléphone connecté avec - bien sûr - un moyen de paiement, en l'occurrence une carte bancaire ou tout autre compte de paiement électronique.

Un exploit, certes, il y a trois décennies, mais rendu possible aujourd'hui par une diffusion plus large des outils de l'e-business grâce notamment à l'entrée sur ce marché de plus de 25 milliards d'euros de chiffre d'affaires, de sites à l'instar de Facebook  drainant plus de 2,2 milliard d'utilisateurs actifs par mois à travers le monde, venus rejoindre sur ce créneau les géants américains (Amazon et ebay) et chinois (Alibaba).

L'e-commerce - à travers son corolaire l'e-business - devient ainsi une option indispensable pour tout entrepreneur professionnel ou particulier désireux de parvenir rapidement à une diffusion plus large de ses produits et services, pour une reconnaissance à l'échelle planétaire. 

AJD | S'informer Utile


Attention, une nouvelle arnaque vise la messagerie de Google


Le messagerie Gmail de Google est depuis quelques jours la cible d'un nouveau phishing. Un spécialiste en sécurité met en garde les utilisateurs.

Si vous êtes titulaire d’un compte de messagerie Gmail, prenez garde car un nouveau virus agite la messagerie de la firme Google. Cette arnaque mise au jour par Mark Maunder, un spécialiste en sécurité qui s’est lui-même fait avoir malgré ses connaissances dans le domaine, utilise la technique bien connue du phishing.

Concrètement, vous recevez un message d’un de vos contacts. Ne sachant pas qu’il est contaminé, vous ouvrez le mail et cliquez sur le fichier en pièce jointe à télécharger sans vous méfiez. C’est alors que  se déclenche le processus mis en marche par les hackers pour récupérer vos données.

En téléchargeant la pièce jointe, vous êtes redirigés en apparence sur la page d’accueil de Google vous invitant à vous connecter à nouveau. Croyant avoir été simplement déconnecté durant le téléchargement, vous encodez votre compte et votre identifiant afin de consulter l’image téléchargée. A cette étape, il est malheureusement trop tard. Avec les informations encodées, le hacker a désormais pris possession de votre compte Gmail.

Comme l’explique Mark Maunder dans un long article sur son blog, la page vers laquelle l’internaute est redirigé est identique à la véritable page d’accueil du Drive de Google. Pour trouver la différence, il faut être attentif car elle se situe dans l’url de la page. Devant l’adresse  « https://accounts.google.com » est indiqué « data:text/html ». Il s’agit d’un script qui aspire les identifiants et les mots de passe renseignés par l’utilisateur de la messagerie.



Changer régulièrement de mot de passe

Le seul moyen de se protéger de cette arnaque est de bien vérifier l’url qui s’inscrit dans la barre de recherche, précise Mark Maunder. « Si vous ne parvenez pas à identifier le protocole et l’hôte de la page », il vaut mieux ne pas continuer et évitez de vous connecter à nouveau via l’adresse communiquée dans la barre de recherche.

Le spécialiste en sécurité rappelle qu’il « n'y a aucun moyen sûr de vérifier si votre compte a été compromis. En cas de doute, changer votre mot de passe immédiatement. Changer votre mot de passe régulièrement est une bonne pratique en général. »

La cellule communication de Google a fini par envoyer un communiqué à Mark Maunder suite à sa découverture compromettante pour le service de messagerie Gmail. « Nous sommes conscients du problème. Nous continuons de renforcer nos moyens de défense contre cela. Nous faisons de notre mieux pour protéger nos utilisateurs de différentes manières, en détectant les messages de phishing grâce au deep learning, en adressant des alertes de sécurité lorsque plusieurs liens suspicieux arrivent dans les mails, en repérant des tentatives de connexion douteuses, etc. Les utilisateurs peuvent aussi activer la validation en deux étapes pour ajouter une protection supplémentaire à leur compte ».

lavenir.net