Amazon music

Slider

Santé

International

Insolite

High-Tech

Afrique

Culture

Kindle vous donne l'accès à plus d'un million d'ebooks

 
Si vous aimez la lecture, voici l' occasion en or qu'il ne faut rater sous aucun prétexte ! 

Il s'agit d'une offre d'essai gratuit de 14 jours sur l'abonnement Kindle, qui vous donne accès à plus d'un million d'ebooks en français ou en d'autre langues, avec la possibilité de lire n'imposte où, n'importe quand et sur n'importe quel appareil.

Le but de cette offre est de permettre aux férus de lecture - qu'ils soient jeunes ou moins jeunes - de pouvoir s'adonner à leur passion à moindre coût (seulement 9,99 euros par mois), avec la possible d'en profiter gratuitement pendant 14 jours et de ne continuer votre abonnement que lorsque vous vous sentirez vraiment satisfait(e).

L' offre d'essai gratuit de l'abonement Kindle, c'est l'oppurtuniité unique d'explorer librement de nouveaux auteurs avec des livres de genres divers: allant du roman policier aux histoires d’amour, en passant par la science-fiction, etc. 

L'offre d'essai gratuit de l'abonement Kindle, c'est le top de ce qui s'offre aujourd'hui aux passionnés de lecture qui souhaitent profiter pleinement de leur passion. C'est être au coeur de tout ce qui se fait dans le monde du livre, avec la possibilité quasi illimitée d'explorer ce qu'il y a de meilleur.  

Cette offre est d'autant plus intéressante que même après les 14 jours d'essai gratuit, vous avez la possibilité de résilier votre abonnement à tout moment, sans être obligé de justifier quoi que ce soit, si jamais votre satisfaction n'est pas entière.

Aussi si vous voulez tout savoir sur les meilleurs auteurs et les meilleurs ouvrages de notre époque, cette offre est faite pour vous. 

Aller voir l'offre complète sur Amazon

68 euros d'amende pour avoir déposé un livre sur un trottoir parisien


Fin janvier, une Parisienne dépose un livre dans la rue, en espérant que quelqu'un d'autre "l'adopte". Elle a écopé d'une amende de 68 euros, que la mairie a finalement promis de faire annuler.

"J'ai fait ce que je fais fréquemment, j'ai déposé ce livre bien en vue en bord de trottoir, en espérant que très rapidement quelqu'un l'adopte et que ce livre trouve son propriétaire". Un "geste citoyen" selon elle, qui a pourtant valu à Gwenaëlle, résidant à Paris, une amende de 68 euros relate France Bleu. Soit le même tarif que si elle avait craché ou jeté à terre un mégot de cigarette.

Cette férue de littérature raconte que le 31 janvier, elle s'est rendue dans une librairie du XVIIIe arrondissement de la capitale à la recherche d'une "boîte à livres", une boîte dans laquelle elle pourrait déposer un "beau livre de portraits politiques" dont elle a fini la lecture. N'en trouvant pas, Gwenaëlle décide de poser son livre sur le trottoir.

"Dépôt ou abandon d'ordures"

"Comme pour moi ce n'est pas un acte répréhensible, je n'ai pas pensé à regarder autour de moi avant de le faire", relate à France Bleu la Parisienne d'origine bretonne. "Mais il se trouve que 10 m plus loin, il y avait une dizaine de policiers municipaux qui étaient en opération spéciale 'zéro incivilité', 'zéro indulgence'". Ces agents de la brigade anti-civilité, mise en place en 2016 par la maire de Paris Anne Hidalgo, la voient poser le livre, lui reprochent un "dépôt illégal", et la verbalisent, en prenant l'objet du délit en photo.

Une semaine plus tard, Gwenaëlle reçoit une surprise dans sa boîte aux lettres: un avis de contravention de 68 euros, pour "dépôt ou abandon d'ordures, de déchets, de matériaux ou d'objets hors des emplacements autorisés". Elle évoque la "sidération" qu'elle a ressentie, face à une situation "ubuesque".

Cette habitante de la capitale déplore "le fait qu'on touche à la libre circulation d'un livre et qu'on confonde culture et ordure". C'est selon elle "assez symptomatique de notre époque", et elle pointe du doigt "le fait que l'on essaye de tout cadrer, d'appliquer la loi avec zèle".

"On en perd son bon sens et on oublie que c'est juste une envie de partager", clame Gwenaëlle. "Ça ne me viendrait pas à l'idée d'adopter un tas d'ordures qui est resté dans la rue, alors qu'un livre en général les gens sont très contents d'en trouver un", résume-t-elle. Après avoir été informée de cette contravention, la mairie de Paris a réagi sur Twitter: "Paris aime les livres et encore plus ceux qu'on partage. Nous allons annuler l'amende", a promis la municipalité.

Source : l'express