Slider

Santé

Bien-être

Vie pratique

Insolite

Technologies

Culture

Ciblant les établissements bancaires de quatre pays européens, un malware, baptisé Xenomorph, a infecté plus de 50 000 utilisateurs. 

Le phishing ou hameçonnage - vous en avez certainement entendu parlé - est une forme d'escroquerie qui consiste à récupérer sur internet vos données personnelles (mots de passe, identifiants bancaires et autres) par la tromperie, puis à les utiliser de manière malveillante, grâce notamment à des copies de sites web ou d'applications de type cheval de Troie qui vous sont proposées en téléchargement.

C'est justement une application de ce type que les  chercheurs en sécurité de ThreatFabric ont pu détecté en passant au crible Google Play : un tout nouveau cheval de Troie visant spécialement les données bancaires. Le malware était diffusé sous forme d’une application utilitaire baptisée « Fast Cleaner », et faisait miroiter à ses utilisateurs une nette amélioration des performances de leur smartphone Android. Ils sont plus de 50 000 utilisateurs à avoir mordu à l'hameçon.

Baptisé « Xenomorph », en référence à Alien, le monstre extraterrestre de Ridley Scott ayant déjà donné son nom à un précédent cheval de Troie bancaire, plusieurs indices techniques semblent l'attribuer au même groupe de pirates qui se cache derrière Alien et Xenomorph.

Pour l'heure, l'application voleuse de données semble être à un stade précoce ; beaucoup de fonctions sont mentionnées dans le code en attente d'être implémentées. Toutefois, les modules les plus importants sont bien fonctionnels et entrent en action dès l’installation, notamment en demandant - comme la plupart des applications - des droits d’accessibilité ; ce qui lui permet de mettre en place des attaques par écrans de superposition. Une technique assez classique. Dès que le malware détecte l’ouverture d’une appli bancaire ciblée, elle génère un écran qui vient se superposer sur l'interface graphique, dans le but d’intercepter vos identifiants.

Ce cheval de Troie est également capable d’intercepter des SMS et des notifications, ce qui lui permet de contourner des mécanismes d’authentification forte. Pour gérer ces communications, les instructions sont reçues par des serveurs de commande et de contrôle s’appuyant pourtant sur un système parfaitement légal, en l'occurrence le projet open source Retrofit2. 

Xenomorph avait pour cible 56 établissements bancaires de quatre pays européens (Espagne, Portugal, Belgique, Italie), ainsi qu’une douzaine d’applications plus générales (messageries, portefeuille crypto, etc.). Sa conception modulaire est susceptibles de se doter de davantage de fonctionnalités. Ce qui en fera un cheval de Troie encore plus redoutable.

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

Sexualité masculine : ce qui change après 40 ans

L’organisme humain subit, au fil des ans, des  transformations physiques et hormonales liées à l’âge. C’est ainsi qu’à quarante piges passées, l’homme commence à connaître des changements apparents et de plus en plus significatifs, notamment dans sa vie sexuelle.
---
Au-delà de la quarantaine, les hommes éprouvent généralement le sentiment de n’avoir plus le même désir ni la même puissance sexuelle qu’auparavant. Si ce constat inquiète, il faut cependant comprendre que cela est tout à fait normal.



 Les raisons de cette baisse de la libido masculine sont multiples et varient de l’apparition de l’andropause (cycle de l’organisme masculin assimilable à celui de la ménopause chez la femme) au faible estime de soi, en passant par le stress, sans oublier la  dysfonction érectile.

Aussi, dès que l’homme atteint l’andropause, l'on assiste à la réduction de la production de testostérone, l’hormone essentielle qui stimule le désir sexuel, réduisant du même coup l’appétit sexuel. Il s’agit là d’ailleurs de l’un des symptômes caractéristiques de cette phase masculine.



Autre cause de baisse de la libido masculine aux alentours de la quarantaine, le stress. A quarante ans,  l’homme est désormais définitivement immergé dans la vie adulte et ses menus désagréments quasi quotidiens, et doit souvent faire face à une crise existentielle, et donc au stress ; ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on parle de crise de la quarantaine (sic).

Pour y remédier, il faut penser à prendre les choses avec philosophie ; éviter surtout de se laisser obnubiler par sa vie privée, sociale ou professionnelle, en pratiquant la respiration abdomino-costale et la méditation ; prendre des compléments alimentaires anti-stress et surtout veiller à avoir une bonne hygiène de vie.



A cet âge-là, il est aussi assez courant – sans être systématique – que l’on soit sujet à la perte de l’estime de soi. La baisse de la production hormonale amène celui qui a franchi la quarantaine  à éprouver un sentiment grandissant d’insécurité, tant physique qu’émotionnelle, due aux altérations hormonales de l’andropause.

Mais le changement ayant le plus d’impact sur la vie sexuelle des quarantenaires demeure sans doute le dysfonctionnement érectile, dès lors que pour des raisons psychologiques, hormonales ou neurologiques, l’érection peut ne plus être la même que quand on était plus jeune.

Autant de changements dont il ne faudrait pourtant pas s’inquiéter, d'autant plus qu’ils sont tout à fait normaux. Sans oublier que l’on arrive à en atténuer les effets en se faisant suivre médicalement, et même en ayant recours à des alternatives naturelles efficaces, qui auront vite fait de vous rendre votre confiance en vous-même pour une vie sexuelle toujours plus épanouie.

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

France info TV



France 24



RTI - Côte d'Ivoire



2M - Maroc




 24 heures après l'annonce du retrait des troupes françaises et étrangères engagées dans Takuba au Mali par la France et ses alliés, le gouvernement de transition annonce prendre "acte de la décision unilatérale des autorités françaises en violation des accords liant la France et le Mali et impliquant d'autres partenaires".  Rappelant par la même occasion, dans son communiqué, que les résultats obtenus par les autorités françaises n'ont pas été satisfaisants ni en 2013, avec l'opération Serval, ni en 2016, avec Barkhane. 

Alors que le président français Emmanuel Macron parle de 4 à 6 mois pour un retrait des troupes françaises, les autorités maliennes, elles, invitent la France, à travers le même communiqué, à retirer sans délai les forces Barkhane et Takuba du territoire national, et ce, sous la supervision des autorités maliennes.

Abddoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

Ce détail dans votre œil en dit long sur votre cerveau

Une étude a démontré que les personnes avec des couches rétiniennes plus minces échouaient davantage aux tests de performance cognitive.

L'Alzheimer, maladie neurodégénérative caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions cognitives, touchait 50 millions de personnes dans le monde en 2015. D'après les estimations, 152 millions devraient en souffrir à l'horizon 2050. Il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement fiable pour la guérir ni même la ralentir. Cependant, des signes cachés d'Alzheimer peuvent exister beaucoup plus tôt.

Une nouvelle recherche scientifique suggère que l'amincissement de la rétine à l'âge moyen serait lié à la performance cognitive. Les chercheurs soutiennent même que les résultats qu'ils ont obtenus laissent penser qu'un jour, un simple test oculaire pourrait aider à prédire le risque qu'une personne contracte la maladie d'Alzheimer.

«Étant donné que nous ne sommes pas en mesure de traiter la maladie d'Alzheimer avancée et que sa prévalence mondiale augmente, il est vraiment important de pouvoir identifier les personnes au stade préclinique et peut-être, avoir la chance d'intervenir», explique Ashleigh Barrett-Young, chercheuse en santé à l'université d'Otago en Nouvelle-Zélande, qui a dirigé l'étude. 

L'œil, une fenêtre sur le cerveau

Ce n'est pas la première fois que l'œil est étudié comme une clef de la santé. À travers la rétine, le cerveau peut être analysé et donner accès à bon nombre d'informations. Il y a plus d'une décennie, des chercheurs ont trouvé des protéines bêta-amyloïdes, la marque de fabrique de la maladie d'Alzheimer, dans la rétine de personnes atteintes de la maladie. Ces patients avaient également des rétines plus fines.

Une autre étude, réalisée en 2018, a révélé des liens étroits entre cette maladie et trois pathologies oculaires. Bien que tous ces liens soient intrigants, les facteurs de risque d'Alzheimer sont nombreux et variés.

La nouvelle étude a analysé les données de l'expérience de Dunedin. Cette dernière a suivi la vie de plus de 1.000 bébés nés au début des années 1970 en Nouvelle-Zélande. Cinquante ans après, Ashleigh Barret-Young et ses collègues ont sélectionné un sous-groupe de 865 adultes ayant subi des scintigraphies oculaires –un examen permettant le diagnostic précoce de certaines maladies– à l'âge de 45 ans ainsi que des tests neuropsychologiques dans l'enfance et à l'âge adulte dans le cadre de l'expérience de Dunedin.

Leur analyse a démontré que les participants avec des couches rétiniennes plus minces échouaient davantage aux tests de performance cognitive. Cependant, aucune association n'a été trouvée entre l'amincissement de la rétine et une baisse globale des performances cognitives qui relèverait d'une maladie neurodégénérative. L'amincissement de la rétine à 45 ans est lié à une baisse de la vitesse de traitement du cerveau, pas nécessairement à la maladie d'Alzheimer –autrement dit, ce serait simplement un signe de vieillesse général. 

«Les résultats suggèrent que l'épaisseur rétinienne pourrait être un indicateur de la santé globale du cerveau», déclare Ashleigh Barret-Young. On ne sait pas encore si les tests oculaires pourront diagnostiquer à l'avance des maladies si complexes qu'Alzheimer. Cependant, des études antérieures ont démontré que l'amincissement de la rétine pourrait précéder le déclin cognitif et le diagnostic de démence. «À l'avenir, ces résultats pourraient entraîner l'utilisation de l'intelligence artificielle pour effectuer des tests et déterminer vos risques de développer la maladie d'Alzheimer», conclut la chercheuse.

Source : slate

Bissau : le président Umaro Sissoco Embalo sorti indemne d'un coup d'Etat


 Le président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, qui a échappé mardi à une tentative de coup d'Etat, se présente comme un "rassembleur" voulant redresser son petit pays d'Afrique de l'Ouest "martyrisé", selon lui, par des années d'instabilité et de mauvaise gestion.

"La situation est sous contrôle", a affirmé le président Embalo sur les réseaux sociaux, après être sorti indemne de ce qu'il a présenté comme "un acte très bien préparé et organisé" ayant fait "des morts" à Bissau, où des tirs nourris ont retenti pendant plusieurs heures.

"Je suis un militaire", a-t-il répondu à la presse qui lui demandait dans quel état d'esprit il était pendant les évènements.

Général de brigade de réserve, ancien Premier ministre (2016-2018) de l'ex-président José Mario Vaz (2014-2019), Umaro Sissoco Embalo, 49 ans, a été porté au pouvoir après le second tour de l'élection présidentielle en décembre 2019.

M. Embalo s'est autoproclamé président, tout comme son adversaire, Domingos Simoes M. Pereira, un ancien Premier ministre et chef du PAIGC, le parti ayant mené à l'indépendance en 1974 de la Guinée-Bissau, ex-colonie portugaise. 

La victoire de M. Embalo, validée par la Cour suprême, a finalement été reconnue par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), après quatre mois de blocage post-électoral à la suite d'un bras de fer entre les deux adversaires.

Le régime semi-présidentiel en vigueur en Guinée-Bissau n'a pas permis une entente entre le président Embalo et le Premier ministre Nuno Gomes Nabiam, selon des observateurs. Plusieurs dossiers litigieux dont la création début 2021 d'un poste de vice-Premier ministre ont opposé les deux hommes à la tête de l'exécutif, indiquent-ils.

M. Embalo a ainsi été accusé par des partisans de M. Nabiam d'avoir rogné sur ses pouvoirs, avant la tenue la semaine dernière d'une rencontre entre les deux pour arrondir les angles.

- Fonds libyen -

Leur alliance avait pourtant permis une victoire de M. Embalo au second tour de la présidentielle. L'actuel président était arrivé en deuxième position au premier tour, avec près de 28% des voix, contre 40,1% pour son rival M. Pereira.

Sur le plan politique, il est le vice-président du Madem, mouvement qu'il a fondé sous la précédente législature avec des dissidents du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), qui a mené la lutte pour l'indépendance du Portugal en 1974 et dominé la vie politique depuis lors.

Pour être élu à la présidence, M. Embalo avait réuni autour de sa candidature pour le second tour les principaux déçus du premier, dont le président sortant José Mario Vaz, l'opposant d'alors Nuno Gomes Nabiam et l'ancien Premier ministre Carlos Domingos Gomes.

M. Embalo, spécialiste des questions de défense et géostratégiques, est surnommé "le général" par ses partisans, bien qu'il ait quitté l'armée dans les années 1990.

Il a été le représentant en Afrique de l'Ouest d'un fonds d'investissement libyen. Pendant la campagne en 2019, lors de ses meetings et sur les bulletins de vote, cet homme polyglotte portait un célèbre keffieh rouge et blanc rappelant le défunt Guide libyen Mouammar Kadhafi (1969-2011).

Ce père de trois enfants, "musulman marié à une chrétienne", s'est posé en "rassembleur", tout en critiquant vertement la gestion du PAIGC, qui domine le Parlement et avec qui il va devoir composer pour tenter de ramener de la stabilité dans ce pays à l'histoire mouvementée, coutumier des coups d'Etat.

Durant la campagne présidentielle, il avait appelé tous les Bissau-Guinéens, dont beaucoup vivent à l'étranger, à "contribuer au développement de ce pays martyrisé". 

Né dans la capitale Bissau, ce membre de l'ethnie peule, l'une des principales du pays, a fait des études de sciences sociales et politiques en Espagne et au Portugal.

Amateur de foot - il est supporter du Standard de Liège, en 1ère division belge -, il parle portugais, espagnol, français, anglais et arabe.

Source : AFP

Le Mali déclare l'ambassadeur français persona non grata

 Les derniers propos hostiles et outrageux du ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères Jean Yves Le Drian et l'attitude quelque peu paternaliste et doublement condescendante de la France à l'égard du Mali ont fini par envenimer les relations entre Paris et Bamako.
 
C'est ainsi que le gouvernement de la République du Mali a fini par prendre, en ce lundi 31 janvier 2022, une décision vigoureuse pour rappeler les autorités françaises à l'ordre, notamment en sommant l'ambassadeur de France de quitter le territoire malien dans un délai de 72 heures.
Voici la teneur du communiqué de la décision prise par le gouvernement malien :
 
"Le gouvernement de la république du Mali informe l'opinion nationale et internationale qu'en ce jour lundi 31 janvier 2022, l'ambassadeur de France à Bamako, son excellence Joël Meyer, a été convoqué par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, qui lui a notifié la décision du gouvernement, qui l'invite à quitter le territoire national dans un délai de 72 heures. 

Cette mesure fait suite aux propos hostiles et outrageux que le ministre français de l'Europe et des affaires étrangères Jean Yves Le Drian, a tenus récemment, et à la récurrence de tels propos par les autorités françaises à l'égard des autorités maliennes, en dépit des protestation maintes fois élevées. Le gouvernement du Mali condamne vigoureusement et rejette ces propos qui sont contraires au développement de relations amicales entre nations. 

 Le gouvernement de la république du Mali réitère sa disponibilité à maintenir le dialogue et poursuivre la coopération avec l'ensemble de ses partenaires internationaux, y compris la France, dans le respect mutuel et sur la base du principe cardinal de non-ingérence, conformément aux aspirations légitimes du peuple malien. Koulouba le 31 janvier 2022".

Sanctions de la Cédéao contre le Mali : grosse perte pour le Sénégal ?

Des chauffeurs maliens oisifs errant devant le port de Dakar. Cela fait déjà une semaine que Lamine et Cheikh espèrent un allègement de l’embargo et de la fermeture des frontières des pays de la Cédéao avec leur pays.

"Nous, nous sommes des chauffeurs. Nous venons chercher les véhicules pour le Mali. Depuis lundi jusqu’à présent, tout est bloqué", a déclaré Lamine Dagamaissa, chauffeur de véhicules d’occasion en transit.

"Franchement, nous sommes en difficulté ici. Nous avons des familles qui sont au Mali, et il y a des centaines de véhicules ici. Ça c’est une perte pour nous ! Ça ne va pas car les véhicules sont des commandes, regrette Cheikh Koné", lui aussi chauffeur.

Le plus grand perdant

Le plus grand perdant, c’est le Sénégal, affirment plusieurs exportateurs sénégalais qui ont préféré garder l’anonymat.

Pour El-hadj Matabara Dieye, chef transit à Transit moderne du Sénégal, les pertes seront énormes à court terme, non seulement au port de Dakar mais aussi dans plusieurs autres secteurs d’activité.

"Si ça perdure, il y aura des conséquences vraiment extraordinaires dans ce port. Imaginez que tous les conteneurs qui devraient être acheminés au Mali restent là. Notre port sera bourré de conteneurs et il n’y aura plus de places pour recevoir les navires qui vont arriver. C’est ça notre inquiétude. Le pays perd dans la mesure où les débarquements, les transports, les camions qui prenaient leur carburant ici pour aller au Mali, toutes leurs marchandises passent par le Sénégal. Donc économiquement, nous serons impactés", a souligné El-hadj Matabara Dieye.

Selon l’économiste Ndongo Samba Sylla, qui a cité dans l’un de ses tweets l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, "le Mali, comme destination à l’exportation, avec 474 milliards de francs CFA en 2020, est plus important pour le Sénégal que tous les pays de l’Union européenne réunis."

Il en déduit qu’en acceptant les sanctions de la Cédéao contre le Mali, le Sénégal se tire une balle dans le pied.

Auteur: Robert Adé

Les Maliens ont répondu massivement vendredi à Bamako et à travers le pays à l'appel de la junte à manifester contre les sanctions ouest-africaines et à faire pièce aux pressions internationales qui ne faiblissent pas, ont constaté les correspondants de l'AFP.

Des milliers de Maliens parés aux couleurs nationales vert, jaune et rouge se sont massés dans la capitale sur la place de l'Indépendance pour entendre différents orateurs éreinter l'organisation des Etats ouest-africains Cédéao, exalter la souveraineté malienne et faire ovationner l'armée et le projet de "refondation" du pays en crise.

“Vive Assimi (Goïta), vive Choguel (Maïga)", s'enthousiasmait Abdoulaye Yanoga, chômeur de 27 ans en parlant dans le vacarme ambiant des chefs de la junte et du gouvernement, "nous les soutenons et nous avons compris que c’est la France qui est derrière (les organisations ouest-africaines) Cédéao et Uémoa, mais ces sanctions ne passeront pas ici".

"Ceux qui doutaient que la transition (les autorités) est soutenue par le peuple malien ont leur réponse”, se réjouissait Nouhoum Sarr, membre de ce qui fait office d'organe législatif.

Grosse affluence aussi à Tombouctou, sur la place Sankoré, devant la mosquée, ont indiqué plusieurs Tombouctiens à l'AFP.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une foule dense marchant et chantant derrière le drapeau national dans les rues de Kadiolo, frontalière de la Côte d’Ivoire. Scène analogue à Bougouni, également dans le sud.

Le gouvernement malien a lancé lundi, au lendemain des mesures de rétorsion "extrêmes" selon lui prises par la Cédéao, un appel "à une mobilisation générale sur toute l’étendue du territoire national".

Le colonel Assimi Goïta, porté à la tête du Mali par un premier coup d'Etat en août 2020 et intronisé président "de la transition" à la suite d'un second en mai 2021, a exhorté les Maliens à "défendre (leur) patrie".

Le Mali, déjà plongé dans une grave crise sécuritaire et politique depuis le déclenchement d'insurrections indépendantiste et jihadiste en 2012, fait face depuis dimanche à de lourdes sanctions de la Cédéao. 

Celles-ci punissent le projet des militaires de continuer à gouverner pendant plusieurs années, et l'engagement révoqué d'organiser en février 2022 des élections qui auraient ramené les civils à la tête du pays.

La fermeture des frontières de la Cédéao, l'embargo sur les échanges commerciaux (hors produits de première nécessité) et sur les transactions financières ainsi que le gel des avoirs maliens dans les banques ouest-africaines, menacent dangereusement l'économie d'un pays parmi les plus pauvres du monde, enclavé et éprouvé par les violences et la pandémie.

Des compagnies ouest-africaines ainsi qu'Air France ont suspendu leurs vols vers Bamako. Le pays risque l'asphyxie faute de liquidités. 

Le Mali n'a pas pu réaliser une opération sur le marché financier régional mercredi. Il est "coupé du reste du monde", dit Kako Nubukpo, commissaire pour l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa).



Les sanctions ont suscité un concert de réprobations au Mali. La Cédéao est accusée d'être un club dépassé de dirigeants coupés des populations et l'instrument de l'étranger, dont la France, l'ancien puissance coloniale engagée militairement au Sahel.

- L'ONU au travail -

Les Maliens se sont ralliés en nombre vendredi derrière le slogan de défense des intérêts nationaux, sans tous vouloir brûler les ponts avec la Cédéao ou la communauté internationale, ou même soutenir inconditionnellement la junte.

"Je suis venu soutenir mon pays face au danger qui nous guette", déclarait dans la foule à Bamako Alassane Kanouté, professeur, mais "soyons raisonnables: une guerre contre le monde est perdue d'avance”.

Le colonel Goïta, a validé vendredi un "plan de risposte" gouvernemental aux sanctions ouest-africaines, ont indiqué ses services sur Facebook. Le plan a plusieurs composantes, diplomatiques ou économiques, disent-ils sans plus de précisions.

"L'objectif de ce plan n’est pas d'être dans une posture de bras de fer" avec les organisations ouest-africaines, et le Mali reste "ouvert au dialogue", disent-ils.

Le chef de l'ONU Antonio Guterres a réclamé jeudi du gouvernement malien un calendrier électoral "acceptable", rappelant que la Cédéao pourrait alors lever graduellement les sanctions.

Des partenaires du Mali aussi importants que la France et les Etats-Unis ont apporté leur soutien aux sanctions ouest-africaines. 

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a indiqué jeudi que l'UE allait prendre des dispositions "dans la même ligne" que la Cédéao.

La France et les Européens, engagés militairement contre les jihadistes , veulent rester au Mali, mais ne le feront "pas à n'importe quel prix", a dit le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

kt-sd-lal/emp | AFP

Mali-Cédéao : vers un redéploiement du fret vers Nouakchott et Conakry

Après que les dirigeants de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont imposé une série de nouvelles sanctions au Mali, une certaine pression gagne d'autres Etats voisins tels que la Mauritanie et l'Algérie.

Ces pays, respectivement à l'Ouest et au Nord, partagent des frontières avec le Mali et entretiennent avec Bamako de bonnes relations. Toutefois, il pourrait s'avérer difficile pour Alger et Nouakchott de prendre une position claire dans le bras de fer entre la Cédéao et les autorités maliennes de la transition.

Des intérêts stratégiques en jeu

La Mauritanie et l'Algérie sont deux voisins du Mali dont la démarche devrait influencer, dans un sens ou dans l'autre, l'impact des sanctions imposées par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

La Mauritanie accueille, depuis l'éclatement de la crise politico-sécuritaire au Mali, des milliers de réfugiés. L'Algérie a facilité la signature de l'Accord de paix et de réconciliation inter-malien. Les deux Etats partagent en outre de longues frontières avec le Mali.

Or, la Mauritanie qui a rompu avec la Cédéao en 2000 a tout fait durant les dernières années pour retrouver un statut d'observateur. En 2017, Nouakchott a signé avec la Cédéao un accord sur la libre circulation des personnes et des biens.

Ce qui fait dire à l'expert mauritanien Zakaria Ould Amar que les autorités de son pays auront du mal à s'afficher d'un côté ou de l'autre. "Vous savez que le port de Nouakchott est utilisé par les Maliens pour une partie de leur approvisionnement. Mais en tout cas cela va être une décision difficile à prendre. Peut-être que la Mauritanie aura aussi un rôle à jouer, eu égard à ses relations avec le Mali et dans le cadre de sa position au sein du G5-Sahel. Peut-être une relation de médiation avec les autorités maliennes pour essayer de trouver une solution à ce problème. Evidemment aussi, une transition de cinq ans semble impossible pour les acteurs internationaux", estime Zakaria Ould Amar.

Vers une redistribution des cartes ?

Le fret malien provient en grande majorité du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, rappelle pour sa part Hama Ag Mahmoud, ancien ministre touareg du Mali qui vit en Mauritanie. Avec les sanctions, il y aura un redéploiement vers la Guinée et la Mauritanie estime-t-il, en ajoutant que l'Algérie ne voudra pas marchander son soutien pour le Mali.

Dans une allocution à la télévision ce lundi (10.01.2022), le colonel Assimi Goïta a appelé ses compatriotes au calme et à la "résilience", assurant que des dispositions étaient prises pour permettre l'approvisionnement du Mali.

"Ces pays traditionnellement ne sont pas dans ces jeux-là. Et je pense qu'ils ont toujours encouragé les relations avec les pays voisins. L'Algérie, la Mauritanie et même le Maroc, je ne crois pas que ces pays vont rentrer dans cette logique de sanctions", espère l'ancien ministre malien Hama Ag Mahmoud.

Le Maroc, cinquième puissance économique africaine, a aussi rejoint la Cédéao en tant que membre observateur. Rabat entretient par ailleurs des relations étroites avec Bamako. Certains imams maliens sont formés dans le royaume chérifien, ce qui laisse entrevoir une autre possibilité de médiation.

Auteur: Fréjus Quenum



Riposte musclée du Mali contre la Cédéao



Le Mali a décidé à son tour de fermer ses frontières terrestres et aériennes avec les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

En réponse aux lourdes sanctions économiques et financières de la Cedeao, le Mali a décidé d'appliquer la « réciprocité ». En plus de la fermeture des frontières, le gouvernement de transition a décidé de « rappeler ses ambassadeurs » dans les pays de l'organisation régionale, informe un communiqué du porte-parole du Gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga.   

Selon le dirigeant malien, « ces mesures contrastent avec les efforts fournis par le Gouvernement et sa disponibilité au dialogue en vue de trouver un compromis avec la Cedeao sur le chronogramme des élections au Mali ». En conséquence, détaille le communiqué, « le Mali a promis de prendre toutes les mesures nécessaires en vue de riposter à ces sanctions malencontreuses dans les prochaines heures ». Dans sa réponse, le Mali dit apprendre avec « stupéfaction les sanctions économiques et financières prises par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) dimanche à Accra (Ghana) ».  Le Mali regrette que des « organisations sous régionales ouest-africaines se fassent instrumentaliser par des puissances extra régionales aux desseins inavoués », indique le communiqué. 

En outre, le gouvernement malien « dénonce et rejette les décisions suivantes qui ne sont fondées sur aucun texte communautaire ». Selon toujours les autorités maliennes, « l'embargo décidé par les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Cedeao, applicable à un Etat souverain constitue une violation manifeste du Traité de l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA) et des statuts de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) ».

Partant de ce constat, « le gel des avoirs d'un État, des entreprises publiques et parapubliques ne saurait être appliqué par la Banque centrale qui reste un organe indépendant auquel chaque Etat membre a concédé son droit souverain d'émission » fulminent les autorités de la transition. Le Mali souligne « le caractère inhumain de ces mesures qui viennent affecter les populations déjà durement éprouvées par la crise sécuritaire et la crise sanitaire, notamment celle de la Covid-19 ». 

Selon la junte au pouvoir, « des dispositions ont été prises pour assurer l'approvisionnement normal du pays par tous les moyens appropriés ». Constatant ces « violations répétées des textes, principes et objectifs de ces organisations », le Mali « tirera toutes les conséquences et se réserve le droit de réexaminer sa participation à ces entités » mentionne le communiqué.

Source : Journal du Gabon

Amateur de café, cette nouvelle année est l’occasion de prendre de bonnes résolutions et ainsi acheter une vraie machine à café. Sur Amazon, la machine Krups Essential profite d’une remise de 29% Vendu 599,99 euros, elle est affichée à 399,99 euros. Une offre limitée à saisir rapidement.

Pour commencer la journée, après un bon repas ou tout simplement pour se requinquer, le café est pour beaucoup, une véritable arme secrète. Il y a plusieurs manières de prendre son café : serré, court, long… Les goûts et les couleurs ça ne se discutent pas ! Si vous êtes à la recherche d’une vraie machine à café, en promotion, Amazon propose un bon plan ! La machine à café Krups Essential s’affiche à 399,99 euros au lieu de 559,99 euros, soit une remise de 29% sur le prix initial.

Bon plan machine à café : très belle remise sur le produit Krups !

La machine à café Krups Essential est une machine à café à grain automatique avec broyeur pour profiter des expressos et cafés allongés de qualité professionnelle. Avec cette machine, vous pouvez contrôler le broyage des grains, la température et surtout préparer 2 cafés en même temps. L’utilisation de cette machine à café est très simple, notamment grâce à l’écran LCD intuitif, qui permet de réaliser la boisson de votre choix. Vous pouvez même enregistrer vos préférences, grâce au mode mémo. Ainsi, vous n'aurez plus qu’à appuyer sur un bouton pour profiter de votre café favori. La machine se nettoie toute seule, sans intervention humaine. Il suffit d’insérer une pastille et de lancer le programme dédié. Enfin, la machine à café Krups Essential est fabriquée en France, en Mayenne et profite d’une garantie de 2 ans !



Découvrez sans effort l'essence même de l'espresso grâce à la machine à café à grain automatique KRUPS Essential. Le format compact pratique de cette machine à café broyeur grain automatique, ses fonctions faciles à utiliser, sa technologie perfectionnée et son panneau de commandes à écran LCD hautement intuitif vous apportent le goût authentique du café fraîchement moulu et de l'espresso, directement dans votre tasse.

En savoir plus sur Amazon avant la fin de cette offre

Si vous avez ces symptômes, vous manquez peut-être de vitamine D


 En hiver, la chaleur du soleil n’est, pour ainsi dire, pas toujours au rendez-vous. Pourtant, elle contribue énormément au bon fonctionnement de l’organisme, dès lors qu’elle est au cœur de la fonction d’absorption du calcium et du phosphore par l’appareil digestif, et occupe un rôle majeur dans la minéralisation des os et des articulations. En effet 80 à 100 % de nos besoins en vitamine D, selon l’endroit où vous habitez, sont produits grâce à l’action de synthétisation du soleil.  Aussi est-ce en période hivernale que se manifestent la plupart des carences en vitamines D. Petit florilège des symptômes de cette carence.

Troubles et sensibilité des intestins
Nombreux sont les nutritionnistes qui établissent aujourd’hui un lien entre les troubles de l’intestin, la maladie de Crohn et l’intolérance au gluten avec une carence en vitamine D, suggérant même aux  personnes qui en souffrent de consommer davantage d’aliments riches en vitamine D. 

Chaleur et transpiration
Attention ! L a sensation de chaleur et la transpiration même sans grand effort physique, comme un front qui se perle de sueur sans raison apparente, peuvent être le signe d’une carence plus ou moins importante en vitamine D, laquelle augmente considérablement la température corporelle.  Songer donc à examiner cette piste pour y remédier.

Fragilité du système immunitaire
Les carences en vitamines, en général, et en vitamine D, en particulier, fragilisent le système immunitaire, exposant le corps, devenu plus vulnérable, à des attaques récurrentes allant d’un simple rhume à l’angine et maintes autres maladies dues à l’état de fragilité des personnes concernées.

Trouble du sommeil
Une carence en vitamine D, a établi une étude récente, empêcherait les personnes qui en souffrent de profiter des effets réparateurs du sommeil.
L’étude réalisée sur un échantillon de 1500 patients présentant des symptômes de problèmes neurologiques est arrivée à la conclusion qu’une carence en vitamine D est susceptible de causer des troubles récurrents du sommeil, l’une des manifestations pathologiques les plus aiguës de cette carence.

Troubles de l’érection
Autre manifestation de la carence en vitamine D, notamment chez l’homme, le dysfonctionnement érectile, qui selon une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine, pourrait être un des nombreux symptômes de cette même carence. D’autant plus que les troubles de l’érection sont souvent dus à une mauvaise irrigation des vaisseaux sanguins, laquelle pourrait être elle aussi liée  à une carence en vitamine D.

Douleurs osseuses et musculaires
Elles concernent généralement l’adulte, même si elles peuvent aussi toucher certains enfants, et sont souvent le signal de besoins non comblés en vitamines D. Elles se manifestent par  une certaine rigidité douloureuse des articulations, et sont connues sous le nom d’ostéomalacie. En cas de doute, demander à votre médecin qui vous conseillera peut-être une prise supplémentaire de cette bonne vitamine D.    

Dépression nerveuse et vitamine D
Autre symptôme d’une carence en vitamine D, la dépression nerveuse ; particulièrement lorsqu’elle se fait intense et bien plus tenace qu’une petite déprime passagère. La cause en est toute simple et viendrait du signal émis par certains capteurs du cerveau sensibles à cette vitamine, et dont le manque, affirment les spécialistes, peut plonger le patient dans une dépression profonde.

Autant de symptômes qui lorsqu’ils se manifesteront – chez vous ou un proche – vous feront désormais songer à vérifier si votre organisme ne manque pas d’une bonne petite dose de vitamine D.

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

Le Maroc inaugure sa première base de défense anti-aérienne

Située à une cinquantaine de km au nord de Rabat, à Sidi Yahya El Gharb, selon le site Defensa, la première base de défense anti-aérienne marocaine s'étend sur une superficie de 42 000 m2.

 Après avoir reçu le premier lot du système chinois de défense anti-aérienne FD-2000B, commandé en 2017, l'installation militaire s'apprête à accueillir un deuxième système à moyenne portée Sky Dragon 50, également acquis auprès de la Chine, indique le site hispanophone. La base est dotée d'un point de lancement circulaire fixe d’un diamètre de 170 m2, de hangars de réparation du matériel, de sièges administratifs et de casernes.

Une inauguration qui, selon Defensa, marque un tournant dans la politique de défense du Royaume, qui auparavant pariait exclusivement sur la force de frappe de ses avions de chasse, notamment les F-16, pour assurer sa défense aérienne. 

Mais la menace en provenance de l’Ouest a dicté de se doter d’une base dédiée essentiellement à l’interception de missiles balistiques, d'autant plus que quelques semaines après la rupture des relations avec Rabat, consommée le 24 août, Alger avait reçu, en septembre dernier, selon des médias russes, les premiers échantillons des systèmes de missiles anti-aériens russes S-400 Triumph. 

Le Royaume devrait, par ailleurs, entrer en possession d'au moins quatre gros drones aériens sophistiqués de type SeaGuardian MQ-9B fabriqués par la compagnie General Atomics, dès la validation de sa commande par les deux Chambres du Parlement américain.

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

Read in english

Des diplomates américains rencontrent des élus sahraouis pro-Maroc


Une délégation de l’ambassade des Etats-Unis au Maroc, conduite par le conseiller politique David Fischer, a fait mercredi une escale à Laâyoune où elle a rencontré le maire de la ville, Hamdi Ould Errachid.

Au cours de cette escale, le diplomate américain s’est également entretenu avec Aminatou Haidar, la présidente de l'«Instance sahraouie contre l'occupation marocaine (ISACOM)» ; un entretien qui s'est déroulé en présence des membres du bureau exécutif de l’ONG.

La délégation américaine a ensuite poursuivi sa route vers Dakhla où elle s'est entretenue avec le président du conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, Ynja Khattat.

En octobre dernier, des diplomates américains s'étaient également rendus  à Laâyoune, où ils avaient rencontré le président de la Commission régionale de Laâyoune -Sakia Al Hamra du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Taoufik Berdigi, et Ali Salem Tamek, membre du bureau exécutif du Collectif des défenseurs sahraouis des droits humains au Sahara occidental (CODESA), proche du Polisario.

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile

Macron annule son déplacement au Mali

Le président français Emmanuel Macron a annulé vendredi le déplacement qu'il devait effectuer au Mali pour rencontrer le président de la transition et célébrer Noël avec les troupes françaises, en raison de la crise du Covid-19, a annoncé l'Elysée.

"Cette décision a été prise dans un souci de cohérence entre les mesures annoncées au niveau national et l'agenda international du président, et dans un souci de ne pas exposer notre dispositif militaire dans un moment de dégradation de la situation sanitaire en métropole", a expliqué la présidence.

L'annonce de l'annulation a été faite à l'issue d'un conseil de défense sanitaire qui s'est réuni pour examiner de nouvelles mesures face à la cinquième vague fulgurante de Covid-19 et au variant Omicron très contagieux.

Le Premier ministre Jean Castex a également annulé le déplacement qu'il devait faire en Jordanie avec la ministre des Armées Florence Parly et le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal pour rencontrer les militaires basés dans ce pays.

Paris avait annoncé mercredi qu'Emmanuel Macron devait se rendre lundi à Bamako pour une première rencontre avec le colonel Assimi Goïta, dans un climat de haute tension entre Paris et la junte militaire au pouvoir depuis 2020, dont la lenteur à rendre le pouvoir aux civils et les velléités de recourir à des mercenaires russes exaspèrent Paris.

La présidence a souligné vendredi que l'organisation de cette rencontre était difficile. Emmanuel Macron voulait qu'y participent les présidents en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédeao) - le président ghanéen Nana Akufo-Addo - et du G5 Sahel - le Tchadien Mahamat Idriss Déby Itno. Un format rejeté par les autorités maliennes, qui souhaitaient un entretien bilatéral.

"Les difficultés sur la table ne sont pas franco-maliennes, mais entre le Mali et ses partenaires. Elles ne peuvent se résoudre que dans un cadre collectif", a expliqué l'Elysée. "Il y a un grand besoin de clarification", notamment sur "le flottement sur les élections, qui a jeté beaucoup de trouble parmi les partenaires" internationaux.

Après avoir promis d'organiser des élections en février, la junte traîne des pieds pour présenter un calendrier de transition, au grand dam des membres de la Cédéao, qui la menacent de sanctions supplémentaires dès janvier si le dossier n'avance pas.

Paris cherche en outre à dissuader le colonel Goïta de recourir aux paramilitaires russes de Wagner, réputés proches du Kremlin et accusés de prédation et d'exactions dans les pays où ils sévissent, comme en République centrafricaine. Il a averti que leur déploiement serait "inacceptable".

Au terme de la courte étape à Bamako, le président français devait partir célébrer le traditionnel Noël avec les troupes lundi soir et mardi matin sur la base de Gao (nord-est) avec des soldats français déployés au sein de la force antijihadiste française Barkhane, en pleine restructuration.

Mais l'Elysée a annoncé que le repas de fête préparé par le chef de l'Elysée sera bien envoyé au Sahel pour être apprécié par quelque 2.800 militaires.

Après l'avoir célébré au Niger, au Tchad et en Côte d'Ivoire entre 2017 et 2019, Emmanuel Macron avait déjà été contraint d'annuler le Noël avec les troupes l'an dernier après avoir été déclaré positif au Covid le 17 décembre 2020.

Au terme de près de neuf ans de présence au Sahel, la France a entrepris en juin de réorganiser son dispositif militaire en quittant ses trois bases les plus au nord du Mali (Tessalit, Kidal et Tombouctou) pour se recentrer autour de Gao et Ménaka, aux confins du Niger et du Burkina Faso. Ce plan prévoit une réduction des effectifs, de 5.000 actuellement, à 2.500/3.000 d'ici 2023.

17/12/2021 22:35:24 - Paris (AFP) - © 2021 AFP

 


La star de la rumba congolaise, koffi Olomidé, peut s'estimer heureux. Il a en effet été relaxé ce lundi 13 décembre, « au bénéfice du doute »,  en appel des chefs d'accusation d'agressions sexuelles sur quatre de ses ex-danseuses. Il écope toutefois d'une peine de 18 mois d'emprisonnement avec sursis probatoire de trois ans, pour avoir séquestré ses danseuses pendant ses tournées en France.
Toute votre musique partout avec vous

Il devra ainsi verser des amendes entre 10000 et 30000 euros pour chacune des quatre plaignantes, lui et ses complices, en l'occurrence les deux gardes congolais, Mbila Kakese, 45 ans, et Ogima Tsasa Nduka, 49 ans, condamnés tous deux  à six mois d'emprisonnement avec un sursis probatoire de trois ans, pour complicité de séquestration.

Les quatre femmes congolaises avaient déposé plainte entre 2007 et 2013, accusant Koffi Olomidé de les avoir séquestrées dans un pavillon de la banlieue parisienne et d'avoir - régulièrement pour certaines - abusé sexuellement d'elles.

Un verdict  loin des attentes du parquet général, qui souhaitait que l'on revienne sur ce qu'il qualifie de  « naufrage » du premier jugement, au cours duquel Koffi Olomidé avait été condamné à deux ans de prison avec sursis pour « atteinte sexuelle » sur l'une des jeunes femmes, déclarée mineure au moment des faits, avant de prononcer la relaxe pure et simple du chanteur des poursuites concernant les trois autres. 

Le parquet général s'attendait à ce que l'on reconnaisse la culpabilité, dans cette affaire, de l'« homme puissant » qu'incarne la star franco-congolaise de 65 ans, qui « pourra désormais », selon son avocat Me Vevey, « tourner la page de cette affaire qui le poursuivait depuis des années ».   

Abdoulaye Jamil Diallo - S'informer Utile